CA Nîmes 29 juin 201008/00415 Vis à vis d’un profane le contrat et le placement les plus adaptés à sa situation doivent être recherchés.

CA Nîmes 29 juin 2010 08/00415 Vis à vis d’un profane le contrat et le placement les plus adaptés à sa situation doivent être recherchés.

Il convient, à titre d’exemple d’évolution de la création prétorienne de “l’obligation de mise en garde” de citer cet arrêt de Cour d’Appel de Nîmes, (première chambre civile), du 29 juin 2010, dans lequel celle-ci s’attache à préciser que:

« Il n’est pas de la connaissance de tout un chacun de connaître les contrats les plus adaptés à ses besoins et à sa situation financière et l’intensité et l’étendue de l’obligation s’apprécient conformément au principe de l’attention nécessaire qui doit être accordée au profane”